Le prix d’une séance d’hypnose

Je trouve que c’est cher !!!

Oh comme je le comprends ! Comme vous, je trouve régulièrement que les rendez-vous, les consultations, les séances sont chères. Trop chères.

Comme souvent, je pense qu’en regardant la situation sous un autre angle, nos positionnements changent, alors j’aimerais vous expliquer les raisons pour lesquelles ce n’est peut être pas si cher que ça !

CE QUE CELA COUTE A UN PRATICIEN D’EXERCER :

Travailler en indépendant n’est pas chose facile. Outre les milliers d’euros investis en formation, voici ce que nous ne gardons pas mais redonnons ( environ 60 % du chiffre d’affaire qui rentre…. repart ….) :

  • URSSAF : 22% de votre facture y est redonnée
  • TVA : et oui lorsque nous exerçons à temps plein et contrairement aux médecines paramédicales nous payons une TVA : 19% de votre facture y est redonnée
  • CFE : nous payons un impôt d’entreprise
  • Impôt sur le revenu : et oui…les impôts repassent une 2ème fois !
  • Obligation légale d’adhérer et de payer un organisme de médiation
  • Obligation légale d’adhérer et de payer une assurance professionnelle
  • pour travailler : il faut un cabinet ( et un loyer par conséquent) , du chauffage en hiver et de la clim en été, une plateforme de réservation en ligne ( sinon vous ne pouvez pas prendre rdv), un hébergeur de site internet ( l’ère de l’annuaire papier est bien loin !), internet, le téléphone et l’électricité.
  • A votre avis, cela représente combien ?

LA DIFFERENCE ENTRE LA DEPENSE ET L’INVESTISSEMENT :

La perception du prix d’un produit ou d’un service est un élément important pour prendre une décision d’achat, je le comprends parfaitement.

La perception du prix….

« Perception » signifie qu’il s’agit donc de la façon dont on voit le prix du produit… et nous regardons les choses selon …un angle de vu…

Je vous propose d’élargir cet angle de vu, peut être cela va t’il suffisamment modifier votre perception du prix.

  • le principe économique : ne pas confondre dépense et investissement :

Une dépense c’est une consommation «à effet immédiat» : par exemple lorsque j’achète de la nourriture ou des vêtement j’effectue une dépense car cela ne crée pas un nouvel actif durable, contrairement à l’investissement qui va me permettre d’acquérir un actif pouvant générer une plus value à long terme (biens immobiliers, équipements actions, formation…)

En somme, la dépense est une consommation immédiate et éphémère tandis que l’investissement fait référence à une utilisation de ressources destinée à en créer une plus value : c’est donc le but à court ou long terme qui varie.

Si cela semble logique écrit tel quel il y a pourtant de nombreuses raisons qui peuvent faire qu’on les confond,  tel que le manque de connaissance qui ne permet pas de voir la différence entre dépense et investissement ou une mauvaise perception de ce qui est rentable. Je peux par exemple croire que je peux économiser le prix d’une formation sans me rendre compte que cela m’entrainera surement plus tard dans d’autre dépenses, bien plus excessives que j’aurais pu éviter.

Ex : l’assurance maison. Je peux considérer perdre de l’argent tous les mois pour assurer ma maison alors qu’elle n’a jamais prit feu et décider de dépenser cet argent…. et puis un jour le drame…. ma maison en cendre coute t’elle plus ou moins que le montant de l’assurance maison ? Je ne vous ferais pas l’offense de répondre je sais que vous connaissez la réponse !

Enfin, je peux avoir un rapport à la consommation qui peut être excessif : je peux être un serial acheteur et mes achats remplissent une satisfaction immédiate que l’investissement ne satisfait pas puisqu’il n’y a pas de récompense immédiate. il est plus facile de dépenser que d’investir, de scroller sur les réseaux que de lire, de mettre ses chaussons que d’aller à la salle de sport. On est sans doute un peu tous pareil à certains moments sur ces sujets là.

Je peux également donner moins de valeur à ce qui est de l’ordre de l’invisible : Evoluer, se sentir mieux, changer sa vie, prendre des décisions est beaucoup moins socialement constatable qu’une nouvelle voiture ou paire de basket, c’est un sujet beaucoup plus intime. Posséder un téléphone dernier cri (cassable et « volable ») coutera plus que l’équivalent de 6 mois de séances à raison d’une séance par mois, mais effectivement ces 6 mois de suivi, on ne peut pas les sortir de sa poche arrière c’est vrai. C’est entre vous et vous que se passe le mieux être.

Le prix de l’expérience :

 Créer une ressource nécessite du temps, du travail, de multiples connaissances mais aussi de l’enthousiasme, de l’implication, du temps consacré parfois au détriment d’autres domaines de vie. On dit d’ailleurs que l’expertise est le résultat d’au moins 10 000 heures de travail….Il y a un certains nombres de choses qui ne s’apprennent pas exclusivement dans les livres ou sur les bancs de l’école, mais en pratiquant, pratiquant, pratiquant et au bout de toute cette pratique, aucune garantie de résultat à 100% : l’humain n’est pas un algorithme répondant systématiquement de la même façon. Vous n’êtes pas une intelligence artificielle. Alors c’est vrai, vous trouverez des praticiens en hypnose moins cher que moi et si le prix est le seul critère je vous invite sincèrement à aller voir mes confrères et à participer ainsi à ce qu’ils prennent de l’expérience, la vraie, celle du terrain. Et c’est nécessaire car nous avons tous commencé comme ça, en prenant de l’expérience, en apprenant « pour de vrai », en faisant des erreurs, en recommençant encore et encore. En revanche si vous souhaitez un praticien déjà passé par là, le prix ne peut être le seul critère.

Pour toutes ces raisons, c’est cher, et peut être particulièrement en ce moment c’est vrai, mais selon l’état d’esprit dans lequel on est et la façon de regarder le prix, cela peut être un bon investissement. Seul vous savez (ou pas?) combien vaut le fait de sentir mieux.